Le psyllium, l'ami des intestins

Mis à jour : avr. 19

Origines

Appelé aussi Ispaghul, le psyllium (plantago ovata) est une plante qui appartient à la famille des Plantaginaceae. Elle produit des fruits contenant des graines plates, allongées et très légères. Ces sont ses graines qui sont utilisées en phytothérapie.

Il existe trois types de psyllium : le psyllium blond, le psyllium rouge et le psyllium noir (le rouge étant moins répandu). Dans cet article je me focaliserai uniquement sur le psyllium blond.

Originaire d’Iran et d’Inde, il est aujourd’hui aussi cultivé en Occident et au Pakistan.

Le psyllium est une plante ancestrale utilisé par les peuples anciens. Les médecins égyptiens l’utilisaient déjà il y a trois mille ans pour traiter les inflammations des voies urinaires et la constipation. En Inde, il est traditionnellement utilisé pour soulager les inflammations des voies digestives.


Propriétés et composition


Le psyllium est une source de fibres solubles composé de protéines, lipides (acides gras insaturés), glucides, et de mucilages.

Ce sont justement ses mucilages qui lui profèrent ses bienfaits incroyables. De nombreuses études et recherches cliniques portant sur le psyllium ont révélé des résultats thérapeutiques impressionnants.

Les mucilages sont des substances végétales ayant la capacité de gonfler lorsqu’il entre en contact avec l’eau. Ainsi, le psyllium blond est capable de gonfler jusqu’à 8 à 10 fois son poids !

C’est donc grâce à ses mucilages que le psyllium est un grand régulateur de la fonction intestinale, aussi bien utile en cas de constipation qu’en cas de diarrhée !

En absorbant l’eau des aliments, les mucilages forment un gel dans les intestins qui augmente le poids des selles ce qui améliore leur consistance et accélère leur transit. C’est ce qu’on appelle un laxatif de lest. Il peut aussi être utile lors d’hémorroïdes en aidant à ramollir les selles.

En cas de diarrhée, ses mucilages vont, cette fois, absorber l’excès d’eau afin de rendre les selles moins liquides et ainsi en modifier leur consistance.

Les études s’accordent même à dire que le psyllium blond serait utile dans le soulagement des maladies de l’intestin irritable et des colites.


En 1999, l’OMS (l’Organisation mondiale de la santé) a déclaré le psyllium comme « un laxatif capable de restaurer et maintenir un transit régulier lors de constipation chronique, d’assurer le traitement des constipations au cours de la grossesse, ou lors d’affection comme le syndrome du côlon irritable (l’inflammation chronique du gros intestin) ou la diverticulite l’inflammation des replis de la paroi intestinale). Le psyllium est également indiqué pour l'obtention de selles molles lors d'hémorroïdes, ou de chirurgie anorectale ».


En dehors de la sphère digestive, le psyllium serait aussi très intéressant notamment en prévention des maladies cardiovasculaires. Aux Etats-Unis, Danemark, Canada et dans d’autres pays européens le psyllium a même obtenu l’allégation santé « réduction des maladies cardiovasculaires ».


Les fibres qu’il contient permettent de ralentir la glycémie sanguine et en font donc un excellent atout en cas de diabète de type 2 (lorsqu’elles sont prises pendant les repas). Des études * rapportent une baisse significative de la glycémie et du taux de cholestérol sanguin après une cure de 8 semaines à 5,1g/jour


Comment le consommer ?


On le trouve en pharmacie et magasins Bio en poudre, en comprimés, en gélules ou en flocons.

Pour rappel, les fibres sont des glucides que l’organisme ne sait ni absorber ni digérer. Pour autant, ils n’en restent pas moins efficaces et utiles à l’organisme.

Le psyllium se consomme avec beaucoup d’eau, on le mélange dans un grand verre d’eau (100ml) puis on boit encore 200ml d’eau. La dose moyenne par prise est de 10g soit 1 cuillère a soupe.

Il peut aussi s’incorporer à des compotes, jus, soupes ou toute préparation assez aqueuse pour qu’il gonfle.

Pour la sphère digestive (constipation, diarrhée, colite etc) : le prendre en dehors des repas 10g/jour dans 100ml d’eau puis boire rapidement avant gonflement, à répéter 2 ou 3 fois dans la journée.

En début de traitement, des flatulences peuvent apparaître mais elles disparaissent avec la poursuite du traitement. Pour limiter ces potentiels effets indésirables, on peut commencer par prendre 2,5g soit 1 cuillère à café par jour pendant 1 jour puis ensuite augmenter à 1 cuillère à café 2 fois par jour pendant 2 jours avant d’introduire 1 cuillère à soupe ( 2 à 3 fois/jr).

Pour réduire le taux de glycémie et/ou de cholestérol sanguin : à prendre pendant le repas 10 à 20g/jour en 2 ou 3 prises. Attention, pas d’auto-médication en cas de diabète, votre médecin devra si besoin réajuster les médicaments du traitement diabétique.


Contre-indication et toxicité


Le psyllium est déconseillé en cas de sténose intestinale ou œsophagienne et dans les cas de suspicion d’obstruction intestinale.

Il est aussi contre indiqué en cas de problème de motricité intestinale et de rectocolite hémorragique.

Il est essentiel d'ingérer les graines avec une quantité d'eau supérieure ou égale à 300 ml afin d'assurer une hydratation correcte des selles et éviter ainsi une obstruction de l'intestin par masse compacte.


Mon avis


Le psyllium est une plante aux vertus incroyables sur le système digestif et le confort intestinal. Il est d’ailleurs très utilisé dans les pays occidentaux dans un contexte médical officiel.

Personnellement, j’ai toujours du psyllium blond dans ma boite à pharmacie naturelle, il peut être profitable à toute la famille en curatif contre la constipation et la diarrhée. Il convient aussi pendant la grossesse et l’allaitement.

Cette plante est aussi très intéressante dans la prévention des maladies cardiovasculaires. Pour le traitement du diabète, un suivi médical sera nécessaire.

Néanmoins, pour être efficace, le psyllium blond doit se consommer avec beaucoup d’eau pour ne pas causer d’obstruction.

De plus, ces fibres solubles sont très riches en prébiotiques qui favoriseront la bonne santé des bactéries intestinales (probiotiques), le psyllium est donc bénéfique à la flore intestinale.

Enfin, je rappelle que ces conseils ne substituent pas à une hygiène de vie adéquate, une alimentation équilibrée et une bonne hydratation.

Si le problème persiste, il convient de consulter un professionnel de santé.


Pour aller plus loin

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30239559/ https://www.vidal.fr/parapharmacie/phytotherapie-plantes/psyllium-ispaghul-plantago.html


Mariam Naturopathe

Inscris toi à la newsletter pour recevoir des astuces et bons plans pour une santé naturelle en accord avec notre noble religion.

Posts récents

Voir tout

La datte